INHUMAN

10 août 2015

La brosse à dents Slim Soft de Colgate, mon nouveau meilleur allié !

colgateslimsoft4

Hoy !

Ce n'est pas très commun de parler brosse à dents, c'est même la première fois ici mais comme vous le savez si vous avez suivi mes aventures dentaires, j'ai une dentition assez capricieuse et qui a besoin d'être chouchoutée au quotidien, alors pour rester dans le thème, rien de tel que de parler brosse à dents !

Et donc, je vous présente ici la brosse à dents Slim Soft de Colgate qui m'a été généreusement envoyée par la marque, oui, bon, parce que je l'ai demandé, parce que quand même, elle m'intriguait énormément cette petite !

Ayant un implant depuis peu et une prothèse temporaire, j'ai de petits espaces interdentaires quasi impossibles à atteindre, mon dentiste m'ayant déconseillé de trop brosser à l'endroit de l'implant ou d'utiliser de mini brosses à dents pour enlever les saletés afin de ne pas agresser la zone, je me brossais alors du mieux que je pouvais sans trop forcer mais je gardais toujours de petites saletés coincées dans ces trous, grmbl !

J'ai donc tout misé sur cette brosse à dents aux poils extra fins (0,01 mm), pour déloger tout cela et voici mon avis sur la chose !

colgateslimsoft3

Utilisation

J'utilise cette brosse à dents comme n'importe quelle autre brosse à dents et puis je me brosse les dents avec (incroyable !). Ses poils très fins chatouillent un peu les gencives et peuvent parfois faire un peu mal s'ils s'infiltrent entre la gencive et la dent, il faut donc y aller doucement. Je brosse donc doucement, sans forcer et avec un dentifrice classique parfois agrémenté de bicarbonate de soude (1 à 2 fois par mois maximum).

colgateslimsoft1

Résultats

Et enfin !!!! Grâce à cette brosse à dents, les résidus ont enfin décidé de ficher le camp et je n'ai plus aucun problème au niveau des espaces adjacents à ma prothèse dentaire !! Je suis plus que ravie, j'en avais un peu assez de ne pas arriver à m'en débarasser avec une brosse classique ainsi que de cure-dents utilisés avec une extrême agilité et douceur.

Je ne peux que recommander cette brosse à tout ceux qui ont des espaces entre les dents difficiles à atteindre, elle fait sacrément bien son travail. Je n'ai plus à avoir peur de croquer dans du pain de mie et d'avoir un bout de pain de mie logé près de ma dent pendant 2 jours, rendez-vous compte, quelle joie !

colgateslimsoft2

Posté par Phocide à 10:00 - Orthodontie - Commentaires [0]
Tags : , , ,

10 mars 2015

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre V - Pose de l'implant !

Salut !

Je vous rédige ceci la tronche complètement en sang mais l'esprit à chaud, venant tout juste de me faire poser mon implant et enlever mon appareil : enfin !

Voici alors mon retour rapide sur cette opération pour ceux que ça intéresse. Je ne vais parler que de l'implant, le retrait de l'appareil n'étant vraiment pas intéressant, je vous suggère de consulter plutôt mon article sur sa pose.

tumblr_inline_n73wx1MMvx1qg0tul

(je ne savais pas comment illustrer alors j'ai mis un phoque content)

(il représente assez mon état d'esprit actuel)

La pose

Tout s'est passé dans mon cabinet d'implantologie. Alors que mes dents de sagesse ont été extraites sur le siège classique, pour l'implant j'ai dû me vêtir de la tête aux pieds d'une blouse et d'accessoires très sexy mais surtout stérilisés et me rendre dans une autre pièce entièrement préparée pour ça.

Après anesthésie de la gencive et du palais (piqûres quasiment indolores, sauf pour le palais légèrement plus sensible), la gencive est ouverte pour dévoiler l'os dans lequel on va forer pour placer l'implant (il existe des méthodes qui ne nécessitent pas de toucher à la gencive de la sorte mais pour mon cas c'était obligatoire).

piou4

L'os est ensuite foré petit à petit et l'implant y est vissé. J'appréhendais beaucoup ce moment et les sensations qui l'accompagnent mais : on ne sent absolument rien. Et surtout, c'est un travail tellement doux et minutieux, les sensations ne procurent aucune gêne ou malaise, je ne m'attendais pas à ça ! J'avais peur de sentir qu'on me travaille la gueule avec un marteau-piqueur en fait, mais pas du tout ! On ne sent pas le forage, le vissage, ça pousse légèrement mais rien n'est violent.

Ensuite, pour mon cas, on m'a appliqué du substitut osseux (Bio Oss) pour combler mon manque d'os ainsi qu'une membrane (Bio Gide) avant de refermer ma gencive en quelques points. Là encore : on ne sent rien.

Enfin, tout cela a pris moins d'une heure.

Concernant les prix, j'ai payé 1200€ pour l'implant et 500€ pour le substitut osseux. Dans 6 mois j'aurai 250€ à payer pour le pilier et 800€ environ pour une couronne définitive ! Tous ces tarifs ne concernent que moi et mes praticiens mais permettent de vous donner une idée de la chose.

Avertissement : sang

fdgdoih

l'état de ma dentition 5h après implant et avec une dent provisoire

Les suites

À quelques minutes, j'ai trouvé le réveil vraiment lourd et spécial, il faut dire que j'étais particulièrement fatiguée et j'ai bien souffert pendant les premières minutes suivant l'intervention. Mais après une sieste de 2h et la dissipation de l'anesthésiant, je ne sentais plus rien et j'ai même pu aller me faire enlever mon appareil dentaire dans la foulée.

Et pour le moment, 5 heures après, tout va bien, aucune douleur à déclarer, aucune gêne. Je ne sens même pas l'implant !

wahou

30 octobre 2013

L'orthodontie c'est sexy : Happy birthday

1 an déjà.

braces2in

C'est passé si vite mais voici déjà 1 an que je porte mon appareil dentaire et je n'ai vraiment pas hâte de le faire enlever. Ça peut paraître étonnant mais je n'ai jamais été aussi heureuse, libre et confiante depuis que je l'ai. Les sourires ne se crispent plus et je ne me retiens plus de parler, au contraire, j'ose m'exprimer et je ne me répéterai jamais assez : il faut oser l'appareil dentaire.

Je ne regrette pas cette aventure, loin de là. Je ne me suis jamais sentie aussi bien et c'est presque plein d'émotion que je rédige cet article. Je peux littéralement dire que ma vie a changé depuis la pose de ces bijoux dentaires. Je ne suis plus le fantôme complexé d'il y a 1 an, la fille effacée et méfiante, toujours effrayée à l'idée que l'on puisse juger ma terrible dentition. Je vis enfin.

Le tout, sans douleurs, sans difficultés à parler/manger. On s'habitue en quelques semaines seulement et l'appareil fait ensuite partie de nous et de notre quotidien sans plus jamais nous gêner.

Et bien sur, si jamais votre dentition vous complexe et que vous avez les moyens de vous lancer, faites-le. Vraiment.

27 janvier 2013

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre IV - En route pour l'aventure !

braces23_22_5

Aujourd'hui

Cela fait donc plus de 3 mois que je porte mon appareil tout mignon et tout se passe à merveille ! Aucune douleur, aucun problèmes à déclarer. Cependant, si vous avez suivi et surtout compris mon problème que j'évoquais rapidement dans le Chapitre I de L'orthodontie c'est sexy (la saga de l'année, attention), vous savez donc que j'ai une agénésie. Et qui dit agénésie, dit absence de dent, sourire de pirate, QUOI.

Depuis donc 3 mois, on a donc ré-ouvert de presque 5mm un trou qu'on avait bidouillé à l'époque de telle sorte qu'il donne l'illusion d'un sourire normal. Et j'ai donc vu mon âme de pirate dévoilée pour quelques semaines. Le glamour, tu peux pas test. Heureusement ce n'était que passager. Car évidemment, on m'a m'installée une dent provisoire ! Merci la vie !

Mais j'ai décidé ici de vous parler de la suite de mes aventures, de ce que je vais subir dans quelques mois. Parce que c'est loin d'être fini et que j'ai besoin d'écrire pour me soulager, pour peut-être aussi rencontrer l'avis de gens qui ont fait l'expérience de la chose et qui pourront me rassurer, me raconter leur vécu.

bracepink1_2

L'agénésie et ses conséquences

Bref, j'ai une agénésie. En fait, agénésie n'est pas le terme vraiment adéquat pour mon problème car il désigne l'absence de formation d'une dent, or les miennes se sont formées, c'est juste qu'elles étaient deux et qu'on a du les faire enlever. Mais c'est le terme le plus facile à employer pour situer rapidement mon problème actuel. Et me voici donc depuis 5 ans avec un vide qui n'a pas été comblé. Et un vide non-comblé entraîne au fil du temps un os qui se détériore et une mâchoire qui perd de sa densité. Me voici alors à 21 ans avec le besoin d'un implant dentaire mais aucune place pour le faire poser. Je suis à une épaisseur de 1,5 mm pour 5mm en moyenne. J'ai donc besoin de passer par l'étape de la greffe osseuse. La grosse angoisse.

La greffe osseuse ?

La greffe osseuse, c'est te chiper ton os ailleurs, si possible dans ta cavité buccale, pour te le refourguer là où tu en as besoin. Il est possible de le prélever près des dents de sagesse (j'essaie donc de les garder), dans le menton ou bien dans des cas vraiment rares, derrière le crâne ou dans les jambes. Cet os est ensuite traité et déposé sous la gencive à l'endroit où il est désiré. L'opération peut se faire sous anesthésie locale et dure autour d'1h à 2h. S'en suivent ensuite de 3 à 6 mois de cicatrisation et de suivi.

Inutile de vous dire que je suis encore en phase de préparation psychologique et que rien que d'y penser, j'ai la culotte qui se mouille légèrement un peu beaucoup de terreur, que je me dis "RAH POURQUOI JE FAIS CA JE SUIS CONNE BORDEL". Que je suis à deux doigts de regretter mon aventure dans ce chantier, que je veux revenir en arrière et pleurer ma maman. Vous l'avez compris, j'ai encore énormément besoin de me renforcer, de choper de la force et du courage quelque part pour faire face à cette opération à venir. Si seulement il n'y avait que ça.

braces53

L'implant

Parce qu'ensuite, il y a l'implant. Toutefois, je croise les doigts pour subir une double intervention de greffe/implant à la fois pour éviter de m'angoisser à deux reprises. L'implant c'est une vis de la taille d'une racine dentaire qu'on te plante dans la mâchoire une fois qu'on est certain que celle-ci est apte à l'accueilir. C'est à dire que sa densité, la qualité de son os, son épaisseur sont favorables. Dans mon cas, on aura juste à espérer que la greffe ait pris et bien cicatrisé. Pour une jeune adulte de 20 ans qui ne fume ni ne boit, j'ai toutes les chances de mon côté, normalement. Ouf.

Enfin, si l'implant est gentiment accepté par ma mâchoire il ne restera que l'étape de la couronne en céramique. Et j'ai hâte, vraiment hâte d'en être là. Même si je vais avoir du mal à me séparer de mon appareil adoré, je ne cracherai pas sur l'idée d'avoir ENFIN un sourire normal. <3

braces54

Le prix ?

Compter 3000€ pour un implant avec substitut osseux + pilier et couronne.

Plus si la greffe est autogène.

Voir mon article sur la pose de l'implant !


En conclusion

C'est le gros bordel qui m'attend et encore ce n'est rien par rapport à certains autres problèmes, je m'estime plutôt chanceuse malgré ma poisse. Je ne vous cache pas cette énorme angoisse qui m'habite mais j'essaie de me répéter, me convaincre que je dois être courageuse et forte et que j'ai fait le bon choix.

J'ai également envie de dire à ceux qui ont besoin d'un simple traitement orthodontique sans tout ce merdier derrière, faites-le. Vraiment. Si vous en avez les moyens et la chance de n'avoir besoin que d'un appareillage et de ne pas devoir subir toutes sortes d'interventions une fois l'appareil enlevé. FAITES-LE. C'EST TROP GÉNIAL.

14 novembre 2012

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre III - Chalut les mecs.

Voilà. Après quelques semaines de pose de mon appareil, je me décide à vous rédiger un petit quelque chose. Il n'y a rien de vraiment changeant dans ma vie depuis ça mais si ça peut motiver certains à se lancer, je m'y mets ! Je reçois toujours des "non, jamais je ne porterai d'appareil !" et ça me peine un peu, car ce n'est pas un drame finalement. Surtout que la plupart du temps, ce ne sont que des redressements banals, alors il faut oser voyons !

 

dave"On peut manger des bananes avec un appareil." Dave Gahan.

La pose

Je ne préfère même plus y penser. Sans hésiter, l'extraction des dents est bien plus rapide et agréable que ça. Ce n'est pas pour faire peur, rassurez-vous, on ne ressent aucune douleur. Mais c'est long, plein d'étapes diverses et peu agréables à vivre. De type sable, écarteur et colle acide dans la bouche. Rien de tentant c'est certain, mais une fois posé, on rince et on peut souffler. Enfin...

L'après

...Souffler quelques minutes, et là vient une sensation d'inconfort indescriptible qui n'est même pas calmée par les médicaments. Pendant une semaine je n'ai pas pu me nourrir, ou parler correctement. Mais une fois passée, pour être honnête, l'appareil sait se faire oublier. J'ai beau avoir la totale pourtant. J'ai le haut, le bas, un arc de nance dans le palais, des élastiques et des cales derrière mes incisives de devant, je l'ai oublié. Mais vraiment. J'ai simplement banni certains aliments, comme ce qui est croquant, dur et mou, mais sinon rien n'a changé. Dans tous les sens du terme et sans entrer dans les détails, en gros. Je peux tout faire comme avant, et c'est super cool !

Informations pratiques : je paye environ 1000€ par semestre et ma mutuelle me rembourse environ 850€.

Depeche+Mode-youngMes amis et moi on a la classe

Les relations

Au niveau des relations, j'ai beaucoup paniqué avant la pose, j'ai eu peur de faire fuir les gens, de recevoir des remarques désagréables. Mais j'ai vite compris qu'au contraire, les gens s'en fichent et m'encouragent dans cette expérience. Les inconnus, comme les vendeurs ou les passants à qui je peux parler sont parfois troublés mais rien de dérangeant. Et je reçois beaucoup de compliments finalement, je n'ai jamais vraiment été fan des compliments, mais là ça rassure et ça touche, il faut avouer. Je pense qu'en fait, il faut vivre avec comme s'il n'existait pas, et rester souriante et agréable à vivre. Même si j'ai parfois envie de mourir, de me réveiller et enfin être normale, que je déprime profondément quand le bad me prend, je ne me plains pas, je reste forte et c'est ce que les gens doivent voir. C'est triste à dire, mais se plaindre, ça fait chier. Alors je crois que cette phrase de true dépressive sera la seule que vous pourrez lire sur ce blog. Et malgré tout ce chantier, je ne me morfondrai pas, et je vous encourage vraiment à vous lancer si vous avez des soucis orthodontiques.


 Il n'y a rien de honteux, il faut juste avoir la force d'en jouer, d'en rire et de vivre comme s'il n'était pas là. Alors oui, je zozote, je crachouille, les gens me taquinent, me demandent ce que j'ai dans la bouche, mais finalement c'est drôle, et ça me réchauffe un peu <3

Les photos c'est Depeche Mode oui, aucun rapport. Mais si eux et leurs gueules et touffes de cul ont pu pécho, je vois pas pourquoi avec un appareil on ne pourrait pas. :3 Ces photos me font mourir de rire depuis des semaines, ça aide à rester kontente ! \o/

16 octobre 2012

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre II - L'extraction de dents (+ edit Sagesse)

teeth1

Avant tout chantier orthodontique, il faut parfois se faire arracher des dents. Soit pour remettre les dents bien en place, soit, dans mon cas, pour créer de l'espace pour un futur implant. Or, dans un souci de symétrie et de bonne occlusion, une seule dent ne suffit pas, il faut donc m'en arracher quatre (2 de chaque côté) afin de garder une symétrie parfaite.

Le déroulement de l'extraction dentaire

Le dentiste effectue les piqûres anesthésiantes, qui sont la pire étape à mes yeux. En effet, même si je ne ressens aucune douleur, le gout de ce produit est vraiment infect et je ne m'y ferai jamais. Mais en soi rien de grave donc, puisque l'on ne sent rien. Vient ensuite l'extraction de la dent qui se fait en deux temps, et toujours SANS DOULEUR ! C'est important car j'étais vraiment stressée, alors je veux tout faire pour rassurer ceux qui me liront :) !

D'abord, il écarte la gencive et prépare la dent à l'extraction, puis il s'arme de sa pince et balance quelques fois la dent, pour qu'elle se déloge. Et là encore, pas de quoi paniquer. On voit beaucoup de gens dire sur Internet que le bruit est affreux, mais il n'y a pas de quoi s'affoler. Avec le bruit de l'appareil qui aspire la salive, je ne vois pas comment on peut entendre quoi que ce soit d'autre, en fait. Et donc, mes dents sont parties avec une facilité folle, un léger craquement imperceptible et sans aucune douleur.

L'après extraction

C'est la partie que j'aime le moins, quel que soit l'acte réalisé, le réveil de la zone anesthésiée c'est quelque chose de vraiment pas agréable. Ce n'est pas douloureux, surtout si l'on a bien pris soin d'avaler les médicaments prescrits, mais c'est lourd, très louuuuurd. J'ai l'impression de perdre ma mâchoire et qu'on me la tracte avec une grue. Puis il y a aussi quelques saignements persistants qui sont pas toujours agréables à avaler, car oui, il faut avaler et ne surtout pas cracher, damn. Mon conseil : faire une sieste.


En conclusion

Ne paniquez pas ! Encore aujourd'hui, pour mes 2 dernières dents, mon dentiste m'a avoué qu'il avait tellement de patients TROP stressés alors qu'au final, c'est un acte si rapide et facile. Et je suis la première à confirmer ses dires. J'ai été stressée pour les premières, mais pour mes deux dernières dents, j'y suis allée paisible et sans aucun stress. Car vraiment, il n'y a pas de quoi.

Pour les stressés et traumatisés du dentiste (je l'ai été croyez-moi, j'ai côtoyé un boucher particulièrement violent qui m'a scié le palais sans assez d'anesthésie et sans prendre en compte mes cris de douleur, ça donne envie hein ?), je peux vous conseiller les miens qui se situent près de Paris. J'ai un chirurgien dentiste et un implantologue/parodontologue qui sont vraiment excellents, doux et mettent vraiment en confiance. Contactez-moi via contact@inhuman.fr

Et ceux-là, j'y vais vraiment sans aucun stress ! Je vais de mon plein gré chez mon dentiste habituel même si je n'ai pas de douleur, pour de simples checkings. C'est une personne attentionnée qui met réellement à l'aise, il y a de la musique cool dans le cabinet, et je passe toujours un bon moment malgré tout.

Alors n'hésitez-pas, car n'allez pas vous ruiner votre dentition avec un excès de tartre non traité, une carie délaissée, des gencives irritées ou encore, avec des dents de sagesses destructrices à cause d'un stress à la noix !


EDIT Dents de sagesse

Concernant les dents de sagesse, je n'ai rien de bien spécial à ajouter : le processus est quasiment le même !

J'ai donc fait retirer mes dents de sagesse de la même façon, 2 d'un côté et les 2 de l'autre 2 mois après (autant de 2 dans une phrase, c'est incroyable !). Tout est similaire, on ne sent aucune douleur et on peut remanger doucement au bout de 3/4 jours. Les seules choses qui diffèrent un peu sont :

- Le fait de devoir parfois scier les dents (surtout du bas), pour les extraire. Encore une fois, aucune douleur, rien d'incroyable, c'est juste plus long et j'admets m'être même ennuyée sur le siège de mon dentiste à force !

- La prescription de médicaments qui est plus chargée, de simples anti-douleurs ne suffisent pas.

- La mâchoire qui peut mettre un peu plus de temps à s'en remettre. Après 2 semaines, j'ai encore la mâchoire un peu douloureuse si je mâche trop d'aliments et trop longtemps mais c'est totalement tolérable.

27 septembre 2012

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre I

ET OUAIS. C'est assez dur pour moi de parler de ça, mais il le faut bien. Et puis, ça a le don d'être assez rare dans la blogosphère beauté, tout comme dans la vie, en fait. Donc oui, j'ai plutôt des dents de merde. J'évoquais vite fait le point sur l'article concernant ma vision sur mon corps (cf. ICI), mais je n'en ai jamais dédié d'article, car j'en voyais pas encore l'utilité. Sauf que maintenant, oui. Je passe sur le billard bientôt, et j'ai vraiment envie de vous partager mon expérience de l'orthodontie adulte.

ortholalaLes origines du mal

La génétique, rien de plus. Je suis née comme ça, on se coltine cette malédiction de génération en génération. Mon problème ? Trop difficile à expliquer, tout ce qu'il faut retenir, c'est que c'est la merde, je suis née avec des dents en plus qui ont fait la fête dans mon palais au lieu de se ranger normalement. Soi disant que c'est un signe de sagesse, et ben je m'en serais bien passé de ton signe de sagesse HEH§ En bref, je suis un cas à la docteur House pour mon orthodontiste, moi-même je ne pensais pas que l'étendue du merdier était si grande, parce qu'au final, ce n'est pas flagrant, on ne le remarque pas vraiment (la photo de scanner date de mes 15 ans.).

La situation actuelle

J'ai donc fait arracher ces dents à moitié atrophiées qui faisaient la fête du slip sans mon accord, et maintenant, je me tape ce qu'on peut appeler : un cache-misère depuis mes 16 ans, j'ai donc à l'heure actuelle une agénésie camouflée :3. Tout cela, faute d'argent et de maturité de la machoire pour permettre l'implant à l'époque. Mais voilà, 5 ans après, j'ai profité de ma première année de travail pour économiser et enfin démarcher dentistes sur dentistes afin de me lancer dans L'AVENTURE. Je n'ai quasiment aucun soutien de mon entourage qui pense que c'est un caprice. Mais j'ai de vrais amis qui me comprennent quand même un peu, c'est cool. Car il faut savoir que j'en ai besoin. Si je fais ça, ce n'est pas dans un but esthétique, mais surtout psychologique.

ortholala4Mes motivations

Vivre, c'est tout ce que je demande. Pour moi c'est une torture de me retenir de rire, de galérer à manger, de parfois même, m'abstenir de parler pour éviter d'ouvrir la bouche. Je suis mal à l'aise quand il s'agit de parler. C'est pas une vie. Et croyez-moi, ce n'est pas ce défaut à la con qui m'a rendue comme ça, mais les gens, la saturation, le harcèlement.

Quand nos dents de lait sont tombées au primaire, c'était la belle vie, j'étais une fille comme les autres, puis ça a poussé, mais mal chez moi. Dommage Margaux, t'y étais presque. Je continuais donc de vivre, m'amuser et rire comme une petite fille comme les autres, jusqu'au jour où, en 6ème, je riais et on m'a dit de fermer ma bouche parce que j'étais moche. J'ai pas compris sur le coup, mais ça calme bien. Depuis ça et jusqu'au lycée, je me suis renfermée comme pas possible, j'ai subi toutes sortes d'insultes, coups, et moqueries. J'ai fini par me remplir de haine, envers eux, envers moi-même, et avoir envie d'en finir à même pas 14 ans, c'est juste aberrant. Je n'avais plus aucune confiance en moi. Puis, avec le temps, des amis géniaux, et surtout un copain attentionné, qui m'a appris à m'exprimer un peu plus. Je suis devenue ce que je suis ! J'ai un peu plus confiance en moi, mais je n'en reste pas moins très complexée. Cependant, je n'en ai plus honte. Être complexée, ok, mais avoir honte de quelque chose que je n'ai pas décidé, c'est non.

ortholala2OUI. J'ai osé mettre Nicolas Cage dans mon article.

Le défaut qui forge

C'est donc ainsi que j'ai appris à ne plus (trop) y faire attention. À me dire que si vraiment quelqu'un a envie de rire de ça, et ne voit que ça en moi, et bien tant pis. Je n'ai pas besoin de ce genre de personnes dans ma vie. Ces même personnes qui doivent être le genre à se moquer de celles de petite taille, des trisomiques et des albinos aussi, j'imagine.Toute la haine que j'ai engrangé en moi n'est plus, je m'apprécie plutôt dans mon ensemble, même si j'ai parfois envie de me réveiller, par magie, sans ce bordel.

Mais j'ai surtout appris à ne jamais juger. Jamais je ne me permettrais de juger quelqu'un sur son apparence physique. On ne la choisit pas, je ne l'ai pas choisie. J'ai même, de ce fait, développé un attrait vers les physiques spéciaux et les défauts... Je trouve ça tellement charmant, beau et humain, pourquoi se moquerait-on de ça ?! On se moque beaucoup de mes goûts, justement, comme quoi j'aime les "poubelles". C'est toujours agréable.

J'ai également appris à prendre les choses avec beaucoup de positif. Les gens qui me connaissent bien le savent, je ne suis pas du genre à me plaindre, à exhiber les côtés négatifs de ma vie comme on parle de la pluie. Me prendre la tête, et prendre la tête aux gens, c'est tout sauf mon truc.

ortholala3L'orthodontie adulte de nos jours

Alors ouais, ça fout les boules. Je pourrais, comme tout autre fille de la vingtaine, claquer ma thune dans des fringues The Kooples ou Acne et me payer le permis pour me faire des road trips top géniaux aux USA t'as vu, mais non. Selon les estimations, je vais en avoir pour plus de 10 000 €, ALORS ÇA CALME BIEN TOUTE ENVIE DE FRINGUES ET DE VOYAGES PROUT PROUT TOUSSA. Mieux que le dollar en or autour du cou et la BM aux jantes alu, l'orthodontie, signe extérieur de richesse, tkt. Et donc, d'ici fin octobre 2012, ça tombe bien c'est Halloween, je rajeunirai de 5 ans en me coltinant un joli appareil mignon tout plein.

Et ne voyez aucune ironie dans cette phrase, car vraiment, j'aime beaucoup les appareils dentaires. J'ai de ce fait, énormément apprécié la bannière de présentation de l'e-shop Illamasqua pour leurs rouges à lèvres, qui nous présente une jeune fille baguée. Car honnêtement, encore pire que la gueguerre stupide entre les grosses et les minces, les magazines ne se permettront jamais de laisser une chico dépasser d'un être vivant dans leurs feuilles glacées, et encore moins un appareil. C'est blasant, mais on y peut rien, la dictature tout ça, on s'y habitue.

La conclusion de ce chapitre I

Ce n'est pas ce chantier qui m'empêchera de vivre, au contraire, je l'attends avec impatience depuis si longtemps et il annonce un grand changement. Je suis ravie de me ruiner là-dedans. J'étais certes déjà une weirdo, je sais, et je le serais davantage avec tout ce bordel, c'est triste pour vous... Mais pas pour moi. J'essayerai de vous parler au mieux des étapes de ma charcuterie, et j'espère que cette nouvelle catégorie de mon blog sera utile à certains, qui doivent aussi se lancer dans l'orthodontie adulte mais n'osent pas, ou cherchent des conseils.


Bravo à ceux qui ont lu jusqu'au bout !

Et spéciale dédicace aux gens que j'ai pu entendre dire que l'orthodontie passé 20 ans, c'est trop la tehon. Des gros bisous, et j'espère que ça va bien dans vos vies. ♥