INHUMAN

27 janvier 2013

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre IV - En route pour l'aventure !

braces23_22_5

Aujourd'hui

Cela fait donc plus de 3 mois que je porte mon appareil tout mignon et tout se passe à merveille ! Aucune douleur, aucun problèmes à déclarer. Cependant, si vous avez suivi et surtout compris mon problème que j'évoquais rapidement dans le Chapitre I de L'orthodontie c'est sexy (la saga de l'année, attention), vous savez donc que j'ai une agénésie. Et qui dit agénésie, dit absence de dent, sourire de pirate, QUOI.

Depuis donc 3 mois, on a donc ré-ouvert de presque 5mm un trou qu'on avait bidouillé à l'époque de telle sorte qu'il donne l'illusion d'un sourire normal. Et j'ai donc vu mon âme de pirate dévoilée pour quelques semaines. Le glamour, tu peux pas test. Heureusement ce n'était que passager. Car évidemment, on m'a m'installée une dent provisoire ! Merci la vie !

Mais j'ai décidé ici de vous parler de la suite de mes aventures, de ce que je vais subir dans quelques mois. Parce que c'est loin d'être fini et que j'ai besoin d'écrire pour me soulager, pour peut-être aussi rencontrer l'avis de gens qui ont fait l'expérience de la chose et qui pourront me rassurer, me raconter leur vécu.

bracepink1_2

L'agénésie et ses conséquences

Bref, j'ai une agénésie. En fait, agénésie n'est pas le terme vraiment adéquat pour mon problème car il désigne l'absence de formation d'une dent, or les miennes se sont formées, c'est juste qu'elles étaient deux et qu'on a du les faire enlever. Mais c'est le terme le plus facile à employer pour situer rapidement mon problème actuel. Et me voici donc depuis 5 ans avec un vide qui n'a pas été comblé. Et un vide non-comblé entraîne au fil du temps un os qui se détériore et une mâchoire qui perd de sa densité. Me voici alors à 21 ans avec le besoin d'un implant dentaire mais aucune place pour le faire poser. Je suis à une épaisseur de 1,5 mm pour 5mm en moyenne. J'ai donc besoin de passer par l'étape de la greffe osseuse. La grosse angoisse.

La greffe osseuse ?

La greffe osseuse, c'est te chiper ton os ailleurs, si possible dans ta cavité buccale, pour te le refourguer là où tu en as besoin. Il est possible de le prélever près des dents de sagesse (j'essaie donc de les garder), dans le menton ou bien dans des cas vraiment rares, derrière le crâne ou dans les jambes. Cet os est ensuite traité et déposé sous la gencive à l'endroit où il est désiré. L'opération peut se faire sous anesthésie locale et dure autour d'1h à 2h. S'en suivent ensuite de 3 à 6 mois de cicatrisation et de suivi.

Inutile de vous dire que je suis encore en phase de préparation psychologique et que rien que d'y penser, j'ai la culotte qui se mouille légèrement un peu beaucoup de terreur, que je me dis "RAH POURQUOI JE FAIS CA JE SUIS CONNE BORDEL". Que je suis à deux doigts de regretter mon aventure dans ce chantier, que je veux revenir en arrière et pleurer ma maman. Vous l'avez compris, j'ai encore énormément besoin de me renforcer, de choper de la force et du courage quelque part pour faire face à cette opération à venir. Si seulement il n'y avait que ça.

braces53

L'implant

Parce qu'ensuite, il y a l'implant. Toutefois, je croise les doigts pour subir une double intervention de greffe/implant à la fois pour éviter de m'angoisser à deux reprises. L'implant c'est une vis de la taille d'une racine dentaire qu'on te plante dans la mâchoire une fois qu'on est certain que celle-ci est apte à l'accueilir. C'est à dire que sa densité, la qualité de son os, son épaisseur sont favorables. Dans mon cas, on aura juste à espérer que la greffe ait pris et bien cicatrisé. Pour une jeune adulte de 20 ans qui ne fume ni ne boit, j'ai toutes les chances de mon côté, normalement. Ouf.

Enfin, si l'implant est gentiment accepté par ma mâchoire il ne restera que l'étape de la couronne en céramique. Et j'ai hâte, vraiment hâte d'en être là. Même si je vais avoir du mal à me séparer de mon appareil adoré, je ne cracherai pas sur l'idée d'avoir ENFIN un sourire normal. <3

braces54

Le prix ?

Compter 3000€ pour un implant avec substitut osseux + pilier et couronne.

Plus si la greffe est autogène.

Voir mon article sur la pose de l'implant !


En conclusion

C'est le gros bordel qui m'attend et encore ce n'est rien par rapport à certains autres problèmes, je m'estime plutôt chanceuse malgré ma poisse. Je ne vous cache pas cette énorme angoisse qui m'habite mais j'essaie de me répéter, me convaincre que je dois être courageuse et forte et que j'ai fait le bon choix.

J'ai également envie de dire à ceux qui ont besoin d'un simple traitement orthodontique sans tout ce merdier derrière, faites-le. Vraiment. Si vous en avez les moyens et la chance de n'avoir besoin que d'un appareillage et de ne pas devoir subir toutes sortes d'interventions une fois l'appareil enlevé. FAITES-LE. C'EST TROP GÉNIAL.


27 septembre 2012

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre I

ET OUAIS. C'est assez dur pour moi de parler de ça, mais il le faut bien. Et puis, ça a le don d'être assez rare dans la blogosphère beauté, tout comme dans la vie, en fait. Donc oui, j'ai plutôt des dents de merde. J'évoquais vite fait le point sur l'article concernant ma vision sur mon corps (cf. ICI), mais je n'en ai jamais dédié d'article, car j'en voyais pas encore l'utilité. Sauf que maintenant, oui. Je passe sur le billard bientôt, et j'ai vraiment envie de vous partager mon expérience de l'orthodontie adulte.

ortholalaLes origines du mal

La génétique, rien de plus. Je suis née comme ça, on se coltine cette malédiction de génération en génération. Mon problème ? Trop difficile à expliquer, tout ce qu'il faut retenir, c'est que c'est la merde, je suis née avec des dents en plus qui ont fait la fête dans mon palais au lieu de se ranger normalement. Soi disant que c'est un signe de sagesse, et ben je m'en serais bien passé de ton signe de sagesse HEH§ En bref, je suis un cas à la docteur House pour mon orthodontiste, moi-même je ne pensais pas que l'étendue du merdier était si grande, parce qu'au final, ce n'est pas flagrant, on ne le remarque pas vraiment (la photo de scanner date de mes 15 ans.).

La situation actuelle

J'ai donc fait arracher ces dents à moitié atrophiées qui faisaient la fête du slip sans mon accord, et maintenant, je me tape ce qu'on peut appeler : un cache-misère depuis mes 16 ans, j'ai donc à l'heure actuelle une agénésie camouflée :3. Tout cela, faute d'argent et de maturité de la machoire pour permettre l'implant à l'époque. Mais voilà, 5 ans après, j'ai profité de ma première année de travail pour économiser et enfin démarcher dentistes sur dentistes afin de me lancer dans L'AVENTURE. Je n'ai quasiment aucun soutien de mon entourage qui pense que c'est un caprice. Mais j'ai de vrais amis qui me comprennent quand même un peu, c'est cool. Car il faut savoir que j'en ai besoin. Si je fais ça, ce n'est pas dans un but esthétique, mais surtout psychologique.

ortholala4Mes motivations

Vivre, c'est tout ce que je demande. Pour moi c'est une torture de me retenir de rire, de galérer à manger, de parfois même, m'abstenir de parler pour éviter d'ouvrir la bouche. Je suis mal à l'aise quand il s'agit de parler. C'est pas une vie. Et croyez-moi, ce n'est pas ce défaut à la con qui m'a rendue comme ça, mais les gens, la saturation, le harcèlement.

Quand nos dents de lait sont tombées au primaire, c'était la belle vie, j'étais une fille comme les autres, puis ça a poussé, mais mal chez moi. Dommage Margaux, t'y étais presque. Je continuais donc de vivre, m'amuser et rire comme une petite fille comme les autres, jusqu'au jour où, en 6ème, je riais et on m'a dit de fermer ma bouche parce que j'étais moche. J'ai pas compris sur le coup, mais ça calme bien. Depuis ça et jusqu'au lycée, je me suis renfermée comme pas possible, j'ai subi toutes sortes d'insultes, coups, et moqueries. J'ai fini par me remplir de haine, envers eux, envers moi-même, et avoir envie d'en finir à même pas 14 ans, c'est juste aberrant. Je n'avais plus aucune confiance en moi. Puis, avec le temps, des amis géniaux, et surtout un copain attentionné, qui m'a appris à m'exprimer un peu plus. Je suis devenue ce que je suis ! J'ai un peu plus confiance en moi, mais je n'en reste pas moins très complexée. Cependant, je n'en ai plus honte. Être complexée, ok, mais avoir honte de quelque chose que je n'ai pas décidé, c'est non.

ortholala2OUI. J'ai osé mettre Nicolas Cage dans mon article.

Le défaut qui forge

C'est donc ainsi que j'ai appris à ne plus (trop) y faire attention. À me dire que si vraiment quelqu'un a envie de rire de ça, et ne voit que ça en moi, et bien tant pis. Je n'ai pas besoin de ce genre de personnes dans ma vie. Ces même personnes qui doivent être le genre à se moquer de celles de petite taille, des trisomiques et des albinos aussi, j'imagine.Toute la haine que j'ai engrangé en moi n'est plus, je m'apprécie plutôt dans mon ensemble, même si j'ai parfois envie de me réveiller, par magie, sans ce bordel.

Mais j'ai surtout appris à ne jamais juger. Jamais je ne me permettrais de juger quelqu'un sur son apparence physique. On ne la choisit pas, je ne l'ai pas choisie. J'ai même, de ce fait, développé un attrait vers les physiques spéciaux et les défauts... Je trouve ça tellement charmant, beau et humain, pourquoi se moquerait-on de ça ?! On se moque beaucoup de mes goûts, justement, comme quoi j'aime les "poubelles". C'est toujours agréable.

J'ai également appris à prendre les choses avec beaucoup de positif. Les gens qui me connaissent bien le savent, je ne suis pas du genre à me plaindre, à exhiber les côtés négatifs de ma vie comme on parle de la pluie. Me prendre la tête, et prendre la tête aux gens, c'est tout sauf mon truc.

ortholala3L'orthodontie adulte de nos jours

Alors ouais, ça fout les boules. Je pourrais, comme tout autre fille de la vingtaine, claquer ma thune dans des fringues The Kooples ou Acne et me payer le permis pour me faire des road trips top géniaux aux USA t'as vu, mais non. Selon les estimations, je vais en avoir pour plus de 10 000 €, ALORS ÇA CALME BIEN TOUTE ENVIE DE FRINGUES ET DE VOYAGES PROUT PROUT TOUSSA. Mieux que le dollar en or autour du cou et la BM aux jantes alu, l'orthodontie, signe extérieur de richesse, tkt. Et donc, d'ici fin octobre 2012, ça tombe bien c'est Halloween, je rajeunirai de 5 ans en me coltinant un joli appareil mignon tout plein.

Et ne voyez aucune ironie dans cette phrase, car vraiment, j'aime beaucoup les appareils dentaires. J'ai de ce fait, énormément apprécié la bannière de présentation de l'e-shop Illamasqua pour leurs rouges à lèvres, qui nous présente une jeune fille baguée. Car honnêtement, encore pire que la gueguerre stupide entre les grosses et les minces, les magazines ne se permettront jamais de laisser une chico dépasser d'un être vivant dans leurs feuilles glacées, et encore moins un appareil. C'est blasant, mais on y peut rien, la dictature tout ça, on s'y habitue.

La conclusion de ce chapitre I

Ce n'est pas ce chantier qui m'empêchera de vivre, au contraire, je l'attends avec impatience depuis si longtemps et il annonce un grand changement. Je suis ravie de me ruiner là-dedans. J'étais certes déjà une weirdo, je sais, et je le serais davantage avec tout ce bordel, c'est triste pour vous... Mais pas pour moi. J'essayerai de vous parler au mieux des étapes de ma charcuterie, et j'espère que cette nouvelle catégorie de mon blog sera utile à certains, qui doivent aussi se lancer dans l'orthodontie adulte mais n'osent pas, ou cherchent des conseils.


Bravo à ceux qui ont lu jusqu'au bout !

Et spéciale dédicace aux gens que j'ai pu entendre dire que l'orthodontie passé 20 ans, c'est trop la tehon. Des gros bisous, et j'espère que ça va bien dans vos vies. ♥