INHUMAN

14 novembre 2012

L'orthodontie c'est sexy - Chapitre III - Chalut les mecs.

Voilà. Après quelques semaines de pose de mon appareil, je me décide à vous rédiger un petit quelque chose. Il n'y a rien de vraiment changeant dans ma vie depuis ça mais si ça peut motiver certains à se lancer, je m'y mets ! Je reçois toujours des "non, jamais je ne porterai d'appareil !" et ça me peine un peu, car ce n'est pas un drame finalement. Surtout que la plupart du temps, ce ne sont que des redressements banals, alors il faut oser voyons !

 

dave"On peut manger des bananes avec un appareil." Dave Gahan.

La pose

Je ne préfère même plus y penser. Sans hésiter, l'extraction des dents est bien plus rapide et agréable que ça. Ce n'est pas pour faire peur, rassurez-vous, on ne ressent aucune douleur. Mais c'est long, plein d'étapes diverses et peu agréables à vivre. De type sable, écarteur et colle acide dans la bouche. Rien de tentant c'est certain, mais une fois posé, on rince et on peut souffler. Enfin...

L'après

...Souffler quelques minutes, et là vient une sensation d'inconfort indescriptible qui n'est même pas calmée par les médicaments. Pendant une semaine je n'ai pas pu me nourrir, ou parler correctement. Mais une fois passée, pour être honnête, l'appareil sait se faire oublier. J'ai beau avoir la totale pourtant. J'ai le haut, le bas, un arc de nance dans le palais, des élastiques et des cales derrière mes incisives de devant, je l'ai oublié. Mais vraiment. J'ai simplement banni certains aliments, comme ce qui est croquant, dur et mou, mais sinon rien n'a changé. Dans tous les sens du terme et sans entrer dans les détails, en gros. Je peux tout faire comme avant, et c'est super cool !

Informations pratiques : je paye environ 1000€ par semestre et ma mutuelle me rembourse environ 850€.

Depeche+Mode-youngMes amis et moi on a la classe

Les relations

Au niveau des relations, j'ai beaucoup paniqué avant la pose, j'ai eu peur de faire fuir les gens, de recevoir des remarques désagréables. Mais j'ai vite compris qu'au contraire, les gens s'en fichent et m'encouragent dans cette expérience. Les inconnus, comme les vendeurs ou les passants à qui je peux parler sont parfois troublés mais rien de dérangeant. Et je reçois beaucoup de compliments finalement, je n'ai jamais vraiment été fan des compliments, mais là ça rassure et ça touche, il faut avouer. Je pense qu'en fait, il faut vivre avec comme s'il n'existait pas, et rester souriante et agréable à vivre. Même si j'ai parfois envie de mourir, de me réveiller et enfin être normale, que je déprime profondément quand le bad me prend, je ne me plains pas, je reste forte et c'est ce que les gens doivent voir. C'est triste à dire, mais se plaindre, ça fait chier. Alors je crois que cette phrase de true dépressive sera la seule que vous pourrez lire sur ce blog. Et malgré tout ce chantier, je ne me morfondrai pas, et je vous encourage vraiment à vous lancer si vous avez des soucis orthodontiques.


 Il n'y a rien de honteux, il faut juste avoir la force d'en jouer, d'en rire et de vivre comme s'il n'était pas là. Alors oui, je zozote, je crachouille, les gens me taquinent, me demandent ce que j'ai dans la bouche, mais finalement c'est drôle, et ça me réchauffe un peu <3

Les photos c'est Depeche Mode oui, aucun rapport. Mais si eux et leurs gueules et touffes de cul ont pu pécho, je vois pas pourquoi avec un appareil on ne pourrait pas. :3 Ces photos me font mourir de rire depuis des semaines, ça aide à rester kontente ! \o/