INHUMAN

27 juillet 2015

I ♥ Silver de La Riché Directions !

silver2

Bojoure !

J'ai dernièrement changé de marque de coloration semi-permanente pour me tourner vers le Silver de La Riché Directions et j'en suis plus que ravie ! Je vous explique ici pourquoi.

Ce produit est disponible pour un peu moins de 8€ sur Color-Mania !

silver1

Application

Déjà, le format en pot permet de ne pas galérer lors de l'application et de ne pas gâcher ou devoir découper le tube pour recueillir le reste de produit. Ensuite, la texture quasi gélifiée de cette coloration permet de plus facilement répartir la couleur sans se rater.

J'applique donc cette couleur sur cheveux humides avec mes mains sur les longueurs pour le plus gros, puis je finis avec un pinceau et je répartis une dernière fois au peigne.

silver3

Résultats

Un argenté vibrant et vraiment canon ! Il ne donne pas de reflets verdâtres comme le Silver de Crazy Color qui avait parfois tendance à m'en donner. Enfin, le cheveu est assoupli et hydraté en profondeur sans être alourdi. Que demander de plus ??

Rendu

manamu5

 


11 juin 2015

Mon expérience capillaire au salon 20 Boissière !

haircut

Bonjour !

Aujourd'hui, je vous parle de mon dernier rendez-vous chez le coiffeur, et pas n'importe lequel ! Le 20 Boissière, salon tenu par Valérie Gérin.

Habituellement, je me rends à reculons chez le coiffeur du coin pour rafraîchir les pointes, je ne passe jamais un très bon moment mais au moins, mes cheveux sont coupés. Mais je suis souvent mal accueillie, pas écoutée et humiliée afin d'essayer de me vendre des produits dont je n'ai pas besoin, et j'en passe. Je ressors donc, certes, les cheveux délestés de quelques centimètres, mais mon estime de soi aussi.

C'est alors avec plaisir que j'ai accepté de passer un moment différent, plus agréable (je n'en doutais pas !) au 20 boissière. Et c'est bien la première fois que je suis sortie d'un salon bien dans ma peau et dans mes cheveux ! Plus de détails ci-dessous, si vous trépignez d'en savoir plus !

Le salon

Il s'agit d'un salon très discret et calme, situé au rez-de-chaussée d'un bel immeuble haussmannien. Une fois la porte d'entrée enfin dénichée, on entre dans un petit salon très chaleureux, accueilli-e très agréablement ! J'ai à peine pu me séparer de mon trench que j'étais déjà entre les mains de Valérie, la coiffeuse, entièrement à l'écoute et pleine de bienveillance.

Le résultat

Après 1h de travail sur ma chevelure et un passage au shampooing sur un très confortable siège massant, j'ai pu admirer ma nouvelle crinière plus légère, dynamique et volumineuse. J'ai choisi de changer légèrement de place ma raie et pour le reste, j'ai laissé Valérie faire, et ce n'est pas pour me déplaire !

Je suis entièrement satisfaite du résultat, je n'ai rien à redire, c'est si parfait. Parce que, oui... il m'est déjà arrivé de retoucher quelques endroits de ma coupe après un passage chez le coiffeur, ou bien de trouver le résultat peu satisfaisant, alors ça fait enfin du bien d'avoir enfin un vrai résultat.

Autrement, à la base, j'étais attirée par leur nouveau soin "Bain de plantes" mais il n'était pas possible de le réaliser sur cheveux platines. Si jamais l'envie vous dit de tester la chose, je vous laisse sur cette information !

haircut2

20 Boissière

20, rue Boissière 75116 Paris
Métro : Boissière (ligne 6)

20 juin 2014

[Platinum Blonde Life] 3 méthodes pour déverdir & accentuer les reflets argentés

deverdir

Hoy ! Ayant dernièrement eu quelques soucis de coloration, j'ai vu des reflets verts disgracieux joncher ma chevelure. Comment vous dire, c'est aussitôt que j'ai décidé de partir en croisade contre ces odieuses choses.

Voici alors 3 méthodes que j'ai donc utilisées et mon avis sur celles-ci !

1 - L'aspirine

À se procurer en sachets ou cachets effervescents. Il suffit d'ajouter 2/3 doses d'aspirine (ou plus, selon l'intensité de vos reflets) dans de l'eau et l'utiliser pour rinçer ses cheveux après le shampooing. Une fois l'aspirine appliquée, on masse et on laisse 5 minutes. On rince une nouvelle fois et hop, le tour est joué !

Avis & résultats

Les reflets verts disparaissent bel et bien, yay ! Mais tout cela laisse place à un blond platine plutôt criard, il est impératif de refaire une jolie coloration pour retrouver un beau blond brillant par la suite.

cercle_couleurs

2 - Le concentré de tomates

Cercle chromatique oblige, l'ennemi n°1 du vert, c'est bien le rouge. De plus, grâce à son acidité, le coulis de tomates est un très bon moyen d'éradiquer les mauvais reflets verts. Il s'applique sur cheveux parfaitement lavés, en malaxant et en laissant poser 5 minutes. Je l'ai fait entre mon shampooing et mes soins, pour ma part.

Avis & résultats

Passable. En une seule application, le vert n'était pas entièrement parti, il m'a fallu réitérer 2 fois pour retrouver un blond platine convenable. Chose assez contraignante parce que, franchement, la tomate sur la crinière c'est un peu insupportable. J'ai eu des hauts de coeur à plusieurs reprises, je me sentais comme une pizza sur laquelle il ne manquait plus que les champignons, blerg !

Astuce : le coulis de tomates & l'aspirine peuvent être utilisés ensemble pour une meilleure éradication du vert !

deverdir2

Cheveux après coloration "Marshmallow"

Bulle avant : platine passable après aspirine & coulis

3 - La coloration rose ou nacrée (Ici Marshmallow de Crazy Color)

Bon, là, c'est la méthode radicale. Le rose ou le nacré sont les meilleurs alliés du blond froid alors une coloration semi-permanente de cette nuance est idéale et les résultats sont assurés. Je l'applique sur cheveux secs et je laisse poser 1h avant le shampooing (à laisser poser moins longtemps si vous ne souhaitez pas de reflets rose/argent mais juste récupérer un blond platine).

Avis & résultats

Génialissime. C'est certes la méthode la plus couteuse des 3 (compter environ 5€ pour un tube) mais les résultats sont indéniablement là. Il peut rester des choupis reflets rose bonbon après le premier lavage mais ensuite, c'est un magnifique blond froid ou argenté que l'on obtient. Pas besoin de refaire de coloration, tout rentre dans l'ordre et j'ai désormais un stock infini de ces tubes chez moi.

Le plus : cette coloration a su enfin me donner des reflets argentés que j'arrivais quasiment jamais à avoir/garder même avec mes colorations les plus cendrées. Ma meilleure découverte colorante depuis longtemps. Même le Crazy Color "Silver" ne tenait pas ses promesses, pas autant que ce "Marshmallow". <3

En conclusion

Le blond platine vaincra.

02 août 2013

Pourquoi tu t'épiles ?

epilation2

Heh, ui. Cette question m'a été posée il y a quelques jours par un petit gars que j'ai littéralement eu envie d'enlacer et de remercier de toutes mes forces sur le coup. S'en sont suivies ces affirmations que personne ici ne réfutera, je pense.

"C'est chiant non ? "Ça doit faire mal, ça sert à rien en plus." "On s'en fiche des poils."

Oh. C'est vraiment adorable de généraliser ton cas. Et quel beau cas. Mais malheureusement, qui s'en fiche VRAIMENT des poils ici ? Surtout chez les hommes ? HM ?

Merci à toi, encore.


Et donc voilà, depuis ce jour, beaucoup de questions se posent dans ma tête. Malgré mon immense respect envers les femmes qui assument leur pilosité naturelle, je n'ai pas encore franchi le pas. Pourquoi ? Parce que je suis manipulée par la société ? Parce que je n'aime pas les poils ? Parce que ce n'est pas féminin ? Pour en savoir plus, j'ai décidé de répondre à cette question en détails ci-dessous. Car oui, elle m'a beaucoup fait réfléchir, parce que c'est vrai ça....

Pourquoi je m'épile au juste ?


Parce que les poils ce n'est pas très féminin

Vais-je vraiment répondre à cette question, en 2013 ? Vraiment ?

Parce que je n'aime pas les poils

Non. Je n'ai rien contre les poils et comme évoqué ci-dessus, je trouve ça immensément respectable de voir une femme les garder. Je ne trouve ça ni disgracieux, ni sale, ni viril, ni [insérer bullshit here]. C'est simplement que je ne m'imagine pas avec, rien d'autre. J'ai déjà un visage très enfantin et un corps presque encore adolescent, je n'arrive toujours pas à me considérer "femme" et je préfère qu'on me qualifie de "fille' ou de "jeune fille" alors pour moi, les poils ce n'est pas encore imaginable. Parce qu'à mes yeux, finalement, les poils me renvoient une image de femme adulte. Chose à laquelle je ne m'identifie pas (encore) !

Parce que je trouve ça plus agréable

Oui. Indéniablement, je préfère passer ma main sur mes jambes lisses, y appliquer des soins et même porter des collants sans qu'ils forment des peluches douloureuses avec les tristes poils enfermés dedans. Rien de plus. Avec ou sans, je préfère sans et ça ne va pas plus loin.

Parce que ça plait aux garçons (hihihi)

Vais-je vraiment répondre à cette question, en 2013 ? Oui, bon, allez. Je vais faire cet effort.

Non. De la même façon que j'aime me maquiller et prendre soin de moi et que je le fais pour moi, par passion. Je m'épile... par PASSION ! OUAIS !!!! ^3^ Non, sérieusement, soyons d'accord, l'acte en lui-même ne procure aucun plaisir, au contraire. Mais le résultat, chez moi, me rend juste plus à l'aise avec moi-même, m'apporte plus de confort et donc me rend plus heureuse. Cependant, si je n'ai pas envie de le faire, je ne le fais pas. On va dire tant pis pour ces pauvres garçons dévastés et on va penser à soi. Que nous sommes égoïstes quand même parfois, mince !

Et puis, il semble exister encore dans ce monde des hommes intelligents et qui font attention à notre bien-être comme le prouve l'exemple même de cet article. Alors soyons positives, allez, je suis sûre qu'il y en a beaucoup des comme ça, hein, hein ?! Oui, bon. Veuillez excuser cette phase d'auto-conviction vraiment très peu crédible. Bonne chance.

Parce que c'est la honte d'être poilue

Non. Et un énorme oui pour la société daubement daubique dans laquelle nous vivons. Regardez, nos règles sont honteuses, nos aisselles qui puent sont honteuses, nos vagins (oups je l'ai dit !) sont honteux. Alors forcément, les poils, chez une FEMME ? Attendez ça coule de source que c'est honteux.

La simple réponse que j'ai à cela, c'est le commencement de mon histoire avec l'épilation. Pourquoi et comment j'ai commencé ? Rien d'étonnant. Je faisais du sport dans une équipe féminine, en short. À l'arrivée de l'adolescence, mes copines s'épilaient et commençaient à scruter si les autres filles autour le faisaient aussi. C'est ainsi qu'on se moqua de moi et d'une amie qui, elle, avait plutôt du duvet aux aisselles. Dingue ! À cette époque, je me forcais également à mettre du déodorant dans les vestiaires pour faire comme tout le monde alors que je n'en avais pas besoin. Tout s'explique et j'imagine que c'est comme cela que ça débute pour tout le monde. C'est la honte d'être poilue et de puer du cul. Hop !

Parce que je fais ce que je veux, oh !

Oui. Même si à l'époque, ce n'était clairement pas le cas et que je m'épilais simplement pour faire comme tout le monde et éviter les moqueries lourdes et débiles, aujourd'hui, je peux l'affirmer : si je m'épile c'est que je l'ai décidé, que je suis seule maître de mon corps. Je décide de ce que j'épile, de la forme, des méthodes, de ne pas le faire si ça m'emmerde. Un peu comme passer chez le coiffeur, au final. Est-ce être manipulé par la société de décider qu'on a envie de se faire raccourcir les pointes ? Tant que les motivations et les envies sont réelles, vous pouvez vous maquiller, vous épiler, mettre une robe ou un pantalon, sortir votre chien, la société et les êtres étrangement couillons qui y vivent n'auront pas votre peau. Et les méchants poils pas beaux non plus.


En conclusion

Le poil vaincra, ou non ! Et si le poil a vaincu, il a vaincu et la société doit apprendre à être bon perdant, comme tout le monde.


Et vous, pourquoi vous vous épilez ?


 PS : Hey, venez ici retrouver mon article sur l'épilation de la zouzoute !