INHUMAN

19 juin 2014

Éduque ta zouzoute !

il_570xN_453468919_bnvp

knickerocker

S'il y a bien quelque chose qui me fatigue et ce depuis de nombreux mois. C'est le manque de prévention, de discussion autour du vagin, en dehors de la maternité, en dehors des mères. Et on m'apprend que ça reste même un peu difficile à trouver comme informations, MÊME enceinte. Alors c'est dire, il y a très peu de prévention et le peu qu'il y a ne concerne pas les femmes et concerné-e-s hors enceintes/mères. Yay ^3^ !

On parle souvent de rééducation après accouchement, de préparation avant accouchement. Accouchement, encore, accouchement toujours. L'air de nous faire penser que le vagin des femmes, leur sexualité n'existent pas sauf si elles enfantent, si elles sont enceintes, mères. Parce que dans ces cas, il faut se rendre à l'évidence, tout de même, ça ne s'est pas fait tout seul, elle a dû faire LE SEXE ! LA GROSSE COQUINE !!!! SALEAUUUUPE §§§§

Alors voilà, je me devais d'en parler ici, parce que ça me fatigue. Si vous ne voulez pas lire de choses sur le sujet, si c'est trop "impudique" pour vous alors que je fais l'intense effort de pas trop utiliser l'horrible mot de VAGIN trop souvent ici, vous pouvez partir mais c'est dommage de rester aveugle sur ce sujet.

knickerocker-cute-animal-panties-6

knickerocker

Le manque d'éducation

Il y a un réel manque d'éducation concernant le soin de sa zouzoute, des muscles de celle-ci pour les femmes nullipares et non enceintes. J'en suis totalement consciente depuis que, ah ? J'ai des problèmes à cause de ça ? Et non, je ne suis ni enceinte, ni maman de 3 enfants pourtant. Incroyable !

Parce qu'ici, par exemple, parler boules "de geisha" fait rougir, sourire, génère des rictus crispés chez les gens. Ce sont des jouets sexuels de la sexualité sexuelle, c'est hihihi rigolo mais qui sait, finalement, à quoi ces boules peuvent servir ? Parce que souvent, sur les packagings même de ces boules vendues en sexshop ou sur des sites de gynécologie, la description change pas mal.

Ici, dans l'imaginaire collectif, ça reste dans le domaine du hihihi sexuel qui apportera plus de confort durant le sexe, tonus musculaire pour faire... plus de plaisir au détenteur de pénis. Mais sinon ? Et si on arrêtait de penser aux zgouegs et qu'on pensait à NOUS ? À notre VAGIN ? AUX MUSCLES DU VAGIN ? Je vous propose de regarder la description de ce type d'objets, dans différents contextes. Des contextes médicaux, c'est flagrant.

Sur ce genre de site bien médicaux, nous trouvons des... "sextoys". Incroyable mais vrai. Mais ils vous seront vendus sous les noms bien sérieux de "boules tonifiantes", "dilatateurs vaginaux" et j'en passe. Ne rougissez plus donc, dites que c'est dans un but médical que vous avez constitué toute votre collection de godes en forme de zgouegs de dragons et à paillettes holographiques, oui oui ! ^___^

wanted-culottes-oreilles-signees-knickerocker-L-DD_zGr

knickerocker

L'importance de prendre soin de sa zouzoute

Alors oui, pourquoi ces objets sont importants ? Comme tous les actes, les soins, massages qui tonifient les muscles de notre zouzoute, HORS référentiel zgouegiste ? Oui. Pensons, regardons notre vagin depuis notre référentiel, pensons à NOS zouzoutes et à leur bien-être.

Parce qu'avant de faire plaisir à autrui, à l'invité, les soins, les objets de ce genre permettent de nous tonifier, d'assouplir notre périnée et renforcer notre plancher pelvien et c'est important pour énormément de points et pour NOUS avant tout. Pour les futures et nouvelles mères, en effet, merci on l'aura compris ! Mais pour toi, là bas, oui toi aussi.

Pourquoi c'est important ?

1 - Parce que le prolapsus

Non, ça ne touche pas que les femmes enceintes et mères. On nous dit que ça se rééduque, beaucoup de mères passent par la phase de rééducation, mais... et si on pouvait s'éduquer la zouzoute et peut-être même l'éviter, tout simplement ?

Sur une femme cis de plus, beaucoup de choses peuvent descendre, allant de la vessie, à l'utérus, au rectum et MÊME au vagin lui-même qui peut se replier sur lui comme une crêpe. Sympa ! D'autant plus que ça ne peut pas vraiment se guérir (à moins d'opérer), simplement se supporter au mieux. Il faut vivre avec et rééduquer, se renforcer après coup.

2 - Parce que les vestibulites, le vaginisme, etc.

Souvent pointés à base de "c'est dans ta tête", ces soucis peuvent aussi être apaisés, éduqués par de simples gestes physiques, un simple oeil bienveillant sur sa zouzoute. Car ces problèmes peuvent être horriblement handicapant, empêcher une femme d'avoir une sexualité tranquille. Il peut même arriver que certaines pensent que c'est impossible à enlever, qu'il faut opérer. Toutefois, il peut en effet s'agir de traumatismes, cela peut être dans la tête et ces conseils ne peuvent pas le régler pour tous.

3 - Parce que la maternité

Et bon, oui ! Je le mets ici tout de même, en dernier parce que faut pas déconner, là par contre, la prévention est au rendez-vous. Soyez mères, fâmes de la France !

À l'arrivée d'un enfant, il est important de prendre soin de son périnée et plancher pelvien avant et après accouchement. Cela peut éviter déchirures, épisiotomies, et... prolapsus (voir point 1).

des-Culottes-avec-des-Oreilles-dAnimaux-raton-laveur

knickerocker

Comment éduquer sa zouzoute chez soi ?

Vous pouvez consulter gynécologues, kinésithérapeutes spécialisés dans la (ré)éducation, évidemment, pour qu'ils vous aident à mieux gérer si vous n'aimez pas tripoter cet endroit, si vous ne le connaissez pas très bien ou si vous avez peur. Mais il existe plein de petits gestes SIMPLES à réaliser chez soi au quotidien, pour avoir une zouzoute en excellente santé, tonique et souple. En voici quelques-uns que j'applique moi-même et avec lesquels j'ai vu un mieux non négligeable, je me vois revivre de la zouzoute en fait, un peu. ^3^

1 - Les objets et vibromasseurs

Ne rougissez pas, franchement on est entre nous, heh ! Mais insérer des objets, peu importe lesquels (destinés à l'usage sexuel de préférence), en prenant soin de les adapter à votre tonicité, tolérance et en les nettoyant (+ préservatif même, si c'est nécessaire) est un bon moyen de tonifier et renforcer les muscles de la zouzoute.

Un crayon lisse, un tube de mascara, un manche de pinceau, un, deux, trois doigts. Sinon des objets de type dilatateurs, godes, vibromasseurs. Le tout, avec une bonne dose de lubrifiant (naturel de préférence, l'huile d'amande est géniale pour ça).

Exercice -> Il suffit d'insérer l'objet et d'effectuer des exercices de contraction et de respiration. Se détendre est le maître mot. Inspirer, contracter 5 secondes puis relâcher en expirant. Le tout pendant 10/20 minutes et si possible quotidiennement. C'est du luxe, surtout pour une zouzoute qui n'est pas habituée à être chouchoutée. Et beaucoup trop le sont, j'imagine.

Pour information : ces objets peuvent être remboursés s'ils font suite à une prescription, n'hésitez alors pas une seconde de plus.

2 - Les huiles & massages

C'est devenu un vrai rituel personnellement. J'adore utiliser des huiles pour chouchouter mes muscles de zouzoute dès sortie de la douche. Amande bio, spéciale massage du périnée Weleda, gel d'aloe vera pur. Tout est bon pour apaiser, assouplir, tonifier et hydrater nos muscles. Des massages doux, voire un peu plus fermes pour décontracter les muscles très tendus et c'est un bon moyen de se connaître et de prendre soin de soi au quotidien.

Exercice -> L'une des meilleures façons de procéder est d'insérer son pouce à l'intérieur, près de l'entrée et de garder l'index en dehors, puis se masser à cet endroit entre l'anus et la zouzoute. :3 Si vous avez des soucis de vaginisme/vestibulite, vous devrez peut-être sentir une boule très dure, voire douloureuse tendue du slip. Il faut aller à son rythme et ne pas se faire mal, prenez votre temps. Vous pouvez utiliser un vibromasseur pile sur cette zone également.

3 - Les boules tonifiantes

À porter en journée, de 2/3h à toute une journée entière, selon le modèle et la matière. Les objets de ce type insérés sur une longue durée permettent de stimuler la contraction naturelle des muscles et accentuer la tonicité, sans s'en soucier ! Pas d'exercice particulier à réaliser donc ou sensiblement les mêmes que pour le point 1 sur les objets.

4 - Glamour : le caca et le pipi

NE POUSSEZ PAS. Voilà tout ce que j'avais à dire sur le sujet, soyez pas déçus, roh.

Exercice -> Evitez au possible la constipation, utilisez de la glycérine, des compléments naturels mais NE. POUSSEZ. PAS.

/!\ Pour le pipi : À ne pas faire souvent et fortement déconseillé si vous êtes facilement sujet aux infections urinaires.

Voir point 1 sur les objets : vous pouvez vous "amuser" à contracter et arrêter votre jet pour tester vos muscles, garder 5 secondes et reprendre. Un bon moyen de vérifier la tonicité de la chose ou... non. :(

En conclusion

Je ne suis évidemment pas une professionnelle de la zouzoute, mais je connais, un peu, beaucoup, mieux la mienne depuis, et je l'aime même super fort. Cet article devait sortir malgré tout, il me chatouillait trop et j'espère qu'il sera le prélude de vos recherches sur le sujet, et que si vous êtes trop novices de la zouzoute, même de la votre vous aurez envie d'en savoir plus et de prendre le plus grand soin d'elle aussi.

AIMEZ VOS ZOUZOUTES. PRENEZ SOIN D'ELLES SVP.

@+ !


02 août 2013

Pourquoi tu t'épiles ?

epilation2

Heh, ui. Cette question m'a été posée il y a quelques jours par un petit gars que j'ai littéralement eu envie d'enlacer et de remercier de toutes mes forces sur le coup. S'en sont suivies ces affirmations que personne ici ne réfutera, je pense.

"C'est chiant non ? "Ça doit faire mal, ça sert à rien en plus." "On s'en fiche des poils."

Oh. C'est vraiment adorable de généraliser ton cas. Et quel beau cas. Mais malheureusement, qui s'en fiche VRAIMENT des poils ici ? Surtout chez les hommes ? HM ?

Merci à toi, encore.


Et donc voilà, depuis ce jour, beaucoup de questions se posent dans ma tête. Malgré mon immense respect envers les femmes qui assument leur pilosité naturelle, je n'ai pas encore franchi le pas. Pourquoi ? Parce que je suis manipulée par la société ? Parce que je n'aime pas les poils ? Parce que ce n'est pas féminin ? Pour en savoir plus, j'ai décidé de répondre à cette question en détails ci-dessous. Car oui, elle m'a beaucoup fait réfléchir, parce que c'est vrai ça....

Pourquoi je m'épile au juste ?


Parce que les poils ce n'est pas très féminin

Vais-je vraiment répondre à cette question, en 2013 ? Vraiment ?

Parce que je n'aime pas les poils

Non. Je n'ai rien contre les poils et comme évoqué ci-dessus, je trouve ça immensément respectable de voir une femme les garder. Je ne trouve ça ni disgracieux, ni sale, ni viril, ni [insérer bullshit here]. C'est simplement que je ne m'imagine pas avec, rien d'autre. J'ai déjà un visage très enfantin et un corps presque encore adolescent, je n'arrive toujours pas à me considérer "femme" et je préfère qu'on me qualifie de "fille' ou de "jeune fille" alors pour moi, les poils ce n'est pas encore imaginable. Parce qu'à mes yeux, finalement, les poils me renvoient une image de femme adulte. Chose à laquelle je ne m'identifie pas (encore) !

Parce que je trouve ça plus agréable

Oui. Indéniablement, je préfère passer ma main sur mes jambes lisses, y appliquer des soins et même porter des collants sans qu'ils forment des peluches douloureuses avec les tristes poils enfermés dedans. Rien de plus. Avec ou sans, je préfère sans et ça ne va pas plus loin.

Parce que ça plait aux garçons (hihihi)

Vais-je vraiment répondre à cette question, en 2013 ? Oui, bon, allez. Je vais faire cet effort.

Non. De la même façon que j'aime me maquiller et prendre soin de moi et que je le fais pour moi, par passion. Je m'épile... par PASSION ! OUAIS !!!! ^3^ Non, sérieusement, soyons d'accord, l'acte en lui-même ne procure aucun plaisir, au contraire. Mais le résultat, chez moi, me rend juste plus à l'aise avec moi-même, m'apporte plus de confort et donc me rend plus heureuse. Cependant, si je n'ai pas envie de le faire, je ne le fais pas. On va dire tant pis pour ces pauvres garçons dévastés et on va penser à soi. Que nous sommes égoïstes quand même parfois, mince !

Et puis, il semble exister encore dans ce monde des hommes intelligents et qui font attention à notre bien-être comme le prouve l'exemple même de cet article. Alors soyons positives, allez, je suis sûre qu'il y en a beaucoup des comme ça, hein, hein ?! Oui, bon. Veuillez excuser cette phase d'auto-conviction vraiment très peu crédible. Bonne chance.

Parce que c'est la honte d'être poilue

Non. Et un énorme oui pour la société daubement daubique dans laquelle nous vivons. Regardez, nos règles sont honteuses, nos aisselles qui puent sont honteuses, nos vagins (oups je l'ai dit !) sont honteux. Alors forcément, les poils, chez une FEMME ? Attendez ça coule de source que c'est honteux.

La simple réponse que j'ai à cela, c'est le commencement de mon histoire avec l'épilation. Pourquoi et comment j'ai commencé ? Rien d'étonnant. Je faisais du sport dans une équipe féminine, en short. À l'arrivée de l'adolescence, mes copines s'épilaient et commençaient à scruter si les autres filles autour le faisaient aussi. C'est ainsi qu'on se moqua de moi et d'une amie qui, elle, avait plutôt du duvet aux aisselles. Dingue ! À cette époque, je me forcais également à mettre du déodorant dans les vestiaires pour faire comme tout le monde alors que je n'en avais pas besoin. Tout s'explique et j'imagine que c'est comme cela que ça débute pour tout le monde. C'est la honte d'être poilue et de puer du cul. Hop !

Parce que je fais ce que je veux, oh !

Oui. Même si à l'époque, ce n'était clairement pas le cas et que je m'épilais simplement pour faire comme tout le monde et éviter les moqueries lourdes et débiles, aujourd'hui, je peux l'affirmer : si je m'épile c'est que je l'ai décidé, que je suis seule maître de mon corps. Je décide de ce que j'épile, de la forme, des méthodes, de ne pas le faire si ça m'emmerde. Un peu comme passer chez le coiffeur, au final. Est-ce être manipulé par la société de décider qu'on a envie de se faire raccourcir les pointes ? Tant que les motivations et les envies sont réelles, vous pouvez vous maquiller, vous épiler, mettre une robe ou un pantalon, sortir votre chien, la société et les êtres étrangement couillons qui y vivent n'auront pas votre peau. Et les méchants poils pas beaux non plus.


En conclusion

Le poil vaincra, ou non ! Et si le poil a vaincu, il a vaincu et la société doit apprendre à être bon perdant, comme tout le monde.


Et vous, pourquoi vous vous épilez ?


 PS : Hey, venez ici retrouver mon article sur l'épilation de la zouzoute !